Le NOUVEL ACHAT

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - PEPPOL (Pan European Procurement OnLine)

Fil des billets

mardi, juin 7 2011

6ème conférence PEPPOL à Stockholm les 26 et 27 mai 2011

PEPPOL is Live !

A l'occasion de la 6ème conférence PEPPOL qui s'est tenue à Stockholm fin mai, "PEPPOL est une réalité" fût le slogan qui revenait à la bouche de la plupart des participants. PEPPOL n'est pas un concept théorique, avatar électronique du grand marché unique tant souhaité mais un outil bien réel qui démontre tous les jours sa pertinence dans l'eProcurement et sa capacité à connecter les communautés d'achats dans l'ensemble de l'Europe.

Mais quelles sont ces réalisations ?

  • Norvège : ouverture d’un point d’accès PEPPOL par le DIFI norvégien,
  • France-Allemagne : tests réussis entre la France et l’Allemagne sur la reconnaissance de certificats de signature électronique,
  • Autriche : premiers échanges de dossier virtuels d’entreprises (VCD) effectués entre la société Business Services GmbH et le Ministère fédéral autrichien des Finances (BMF) ,
  • France : désignation par l’AIFE de l’opérateur en charge concentrateur de factures pour le système Chorus qui permettra via PEPPOL des échanges avec des opérateurs étrangers pour les clients SP sur Chorus. Des factures ont déjà été échangées avec FT-Orange, l’UGAP et EDF. Pour le Secteur Public Local, démarrage d’un pilote avec le conseil général de l’Aube sur la factures.
  • Italie : INFOCAMERE, met à disposition les composants de signature électronique en open source et téléchargeables sur la forge OSOR,
  • Suède : qui dispose de 5 points d’accès PEPPOL dont un géré par eBuilder pour l’ESV (ministère Suédois de l’Economie) a entrepris des tests réussis de réception de factures électroniques PEPPOL.
  • France –Danemark et Suède : lancement dans les prochains mois d’un pilote facture entre la France le Danemark et la Suède.

La Commission Européenne : confirme à un horizon 2015 la convergence des projets LSP "larg scale projects" (SPOCS-STORKS-eCODEX-epSOS(*)- PEPPOL) et les composants composants techniques développés par chaque projet (infrastructure de validation de signature pour PEPPOL par exemple).
(*) epSOS : est un Projet de eSanté Européen

Le Danemark annonce un potentiel d'économies de 100 millions d'Euros par an grâce à l'eProcurement et à PEPPOL
Mme Helle Schade-Sorensen, NemHandel (EasyTrade) rappelle que depuis 2005, les fournisseurs n'ont plus le choix et sont tenus d'envoyer leurs factures par voie électronique . 75 millions de factures électroniques ont ainsi été envoyées par l'intermédiaire des opérateurs de facturation et NemHandel. Mme Schade-Sorensen rappelle que le Danemark est un petit pays dont le tissu économique est majoritairement composé de PME. Il n'a donc d'autre choix que de développer son commerce avec le reste de l'Europe.

Atexo et eBuilder annoncent (*) un partenariat dans l'eProcurement

Atexo et EBuilder élargissent leur offre "cloud" au secteur public. Il s'agit sans doute d'un signal fort des opérateurs qui confirment au passage , la prise en compte d'une dimension Européenne des marchés publics, qui est le résultat en partie des avancées de PEPPOL , le fait aussi que l'eProcurement devient une réalité pour bon nombre d'Etats, dont le Danemark est une parfaite illustration (voir plus haut) .

(*) communiqué de presse en attachement

Présentation PEPPOL, le 7 juin 2011 à l’AUEE (Association des Utilisateurs Epicure & Eurydice)


PEPPOL a été présenté aux utilisateurs des logiciels de la société EUROPHARMATIC à l’occasion de la conférence plénière de L’AUEE, présidée par Franck ROZE des laboratoires BRISTOL MYERS SQUIBB. Thierry AMADIEU, PEPPOL France a pu présenter l’offre PEPPOL devant un public nombreux composé de laboratoires pharmaceutiques et de fabricants de dispositifs médicaux, Abbott, BBraun Medical, BMS, GE Healthcare, Merck Serono, Lilly Sanofi Aventis France, Smith&Nephew et bien d’autres encore. Les acheteurs hospitaliers avaient aussi fait le déplacement, le CH d’Argenteuil, le RESAH Ile de France , UniHa etc.

Thierry AMADIEU a souligné les enjeux pour les industriels des solutions apportées par PEPPOL en matière d’interopérabilité des transactions aussi bien en amont dans la passation des marchés (pre-award) que dans le traitement aval de la chaîne d’exécution des marchés, catalogue, commande, facture (post-award).

Plus que les frontières physiques, ce sont les frontières de l’interopérabilité entre systèmes que PEPPOL souhaite aborder. La convergence des formats et des solutions de gestion de catalogues devient enfin possible grâce à PEPPOL , au sein d’une même communauté d’acheteurs publics et d’opérateurs économiques situés dans un même pays.

Pour conclure, Thierry AMADIEU annonce le lancement d’un pilote rassemblant d’une part, UniHA (AUREA) plate-forme des CHUs ainsi que le RESAH ile de France, l’industrie pharmaceutique et dispositifs médicaux d’autre-part pour la rentrée prochaine. Il insiste sur l’effet rassembleur de l’initiative Européenne et invite les acteurs à rejoindre le pilote. EUROPHARMATIC, en premier lieu intéressé pourra s’inscrire dans cette démarche de convergence et d’ouverture.

jeudi, novembre 18 2010

L'eProcurement Européen dans le secteur de la santé, 5ème conférence PEPPOL à Troyes

A l’occasion de la 5ème conférence PEPPOL (Pan European Procurement OnLine) qui s’est tenu à Troyes du 8 au 10 novembre 2010, l’eProcurement dans le domaine de la santé occupait une place prépondérante. Le 10 novembre une rencontre intéressait tout particulièrement les industriels de la santé avec la présentation de trois études de cas :

  • AUREA, la plate-forme d’eprocurement des CHUs,
  • Le système d’ eProcurement Norvégien du SouthEastern Norway Regional Health Authority ,
  • Le système d'achats unifiés de la 4ème autorité régionale de santé Grecque.

AUREA , France
La France présentait AUREA , la plate-forme d’approvisionnement sous l’égide de Monsieur Joël GOSSE, chef de projet opérationnel et la solution HUBWOO .
L’eProcurement des CHUs affiche des objectifs ambitieux, avec plus de 80 catalogues dans les domaines phares des achats hospitaliers, les produits pharmaceutiques et les dispositifs médicaux mais aussi la biologie et les achats généraux. AUREA c’est une gestion complète de la chaîne d’approvisionnement , doublée d’une plate-forme collaborative. A ce jour, onze CHUs adhèrent au projet AUREA (UniHA, le réseau d’achats des établissements hospitaliers compte 55 établissements dont 32 CHUs et 23 centres hospitaliers). AUREA intègre aussi une gestion sophistiquée des catalogues qui accepte plusieurs formats et nomenclatures en entrée.

  • Les données techniques : EUROPHARMAT , pour les dispositifs médicaux et RCP pour les spécialités pharmaceutiques,
  • Les nomenclature standardisées : GMDN, pour les dispositifs et DCI pour les spécialités pharmaceutiques,
  • La classification : CLADIMED, ATC , UNSPSC ou GPC ,
  • Le système de codification : GS1.

Cette démarche est tout à fait conforme au standard d’intéropérabilité CEN/BII__ de PEPPOL pour la gestion des catalogues proprement dits et pour la gestion des nomenclatures de produits, quatre grand systèmes de classification et de description des articles, CPV (Common Procurement Vocabulary) , eCl@ss, GPC, UNSPSC et GMDN dans le secteur medical.

NRHA ,Norvège
La Norvège était représentée par la Norway Regional Health Authority (NRHA) qui par le truchement d’une plateforme nationale permet d’ores et déjà aux opérateurs économiques de répondre aux sollicitations d’achats. La NRHA couvre 4 régions, soit plus d’un million d’habitants et un budget d’achats de 2.5 milliards d’Euros .

La NRHA recoure à l’eProcurement pour près de 22% de ses achats soit un peu plus de 500 millions d’Euros et 55% de produits pharmaceutiques. 200 000 commandes électroniques sont gérées annuellement, à un rythme de 125 commandes par jour, pour atteindre 43 millions d’Euros de commandes par mois en 2010.

La NRHA évalue l’économie globale générée par l’eprocurement à 11700 heures de travail de saisie. En participant au programme PEPPOL, la NRHA déclare vouloir élargir la base de fournisseurs en s’ouvrant à un eProcurement sans frontière. PEPPOL autorise par ailleurs un traitement plus rapide et plus rigoureux des dossiers de réponses.

4è RHA, Grèce
La 4è RHA centralise les achats de 14 hôpitaux. La système d’eProcurement développé par la société GNOMON Informatics permet de gérer à ce jour 394 fournisseurs et 225 339 articles. La RHA participe en tant que pilote au programme PEPPOL.

La plate-forme utilise la nomenclature GMDN et la classification EKEVYL pour les dispositifs médicaux. Sur cette base le système intégré de gestion des catalogues permet une gestion unifiée des articles et l’enrichissement progressif avec d’un côté les spécifications techniques et de l’autre les attributs ou caractéristiques du produit. Il permet ensuite de regrouper ou de désigner des favoris au sein de la base d’articles. Sur cette base le SI centralisé permet d’instiller quatre visions au groupes d’utilisateurs, les données brutes de la base d'articles, les spécifications techniques avancées, un observatoire des prix et des tarifications et la gestion du planning général permettant de déclencher les approvisionnements.

En conclusion :
Cette réunion fût l'occasion d'illustrer par des exemples concrets, qu'un eProcurement Européen est déjà une réalité et qu'il faut l'encourager par des expérimentations à grande échelle. Elle confirme aussi , l’importance stratégique du secteur médical en matière d’eProcurement, en le plaçant au premier rang des priorités pour l’Europe et pour PEPPOL. L’eProcurement est un outil au service d’un achat plus efficace et surtout plus économique ; Il en va là aussi, de la pérennité de notre système de santé .

Plus d'infos sur le site, page : Public procurement
PEPPOL

Thierry AMADIEU