Le NOUVEL ACHAT

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - STORK

Fil des billets

jeudi, décembre 19 2013

STORK 2.0 bâtit une Europe sans frontière de l’identité numérique

stork
Le 10 décembre STORK fait de l’interopérabilité une réalité en annonçant la reconnaissance mutuelle de l’identité numérique dans 19 Etats membres participant au programme STORK 2.0. Le programme STORK fait partie des projets de grande échelle de la Commission Européenne ICT-PSP « compétitivité et innovation dans le domaine numérique » au même titre que PEPPOL, EPSOS ou eCODEX qui, chacun dans son domaine intéresse l’identité numérique des opérateurs économiques et des autorités administratives. Cette exigence d’interopérabilité, crédo de la Commission Européenne, est réaffirmé dans le vaste projet eSENS d’une infrastructure européenne sans frontière pour l’ensemble des services aux citoyens et aux entreprises.

Contribuant à réaliser une convergence du système d'identification et d'authentification électronique dans toute la zone européenne, STORK 2.0 reprend une grande partie les développements techniques réalisés par STORK avec pour objectif la réalisation d’une interopérabilité à grande échelle. STORK 2.0 va permettre aux personnes physiques et morales d’être reconnues au sein de l’Union non seulement sur la foi de leurs seules pièces d’identité mais désormais à partir d’une identité numérique. L’identité numérique est indispensable au développement du commerce électronique et des échanges B2B comme aux échanges B2G avec les autorités administratives. Aussi les Etats se sont attelés à la tâche difficile consistant à délivrer des certificats pour chaque usage. La carte d’identité numérique, pouvoir régalien de l’Etat, fait encore débat en France alors que pour bon nombre d’Etats elle est déjà une réalité.

La France a fait le choix d’une participation qui pourrait être considérée comme minimale sans la représentation de Chambersign, autorité de certification des chambres de Commerce, au sein du consortium. D’autres Etats affichent résolument leur intérêt dans STORK 2 avec plusieurs programmes allant de la carte d’identité Nationale aux applications professionnelles jusqu'à la sécurisation des paiements et des applications mobiles. (*)

Compte-tenu de vrais atouts en la matière, il est regrettable que notre pays qui dispose d'une industrie du numérique innovante avec de nombreuses PME performantes et de surcroit inventeur de la carte à puce ou du code barre, ne soit pas plus présent dans un programme européen dont les débouchés pourraient se chiffrer en millions d’utilisateurs. Le programme eSENS dans lequel la France à confirmé sa particitation offrira peut-être l'occasion de relancer le débat autour d'un véritable serpent de mer que constitue l'identité numérique.

(*) voir la liste STORK 2.0 par Etat

jeudi, août 22 2013

La Commission Européenne vote un coup de pouce de 13,7 millions d’Euros aux services publics transfrontières

La Commission européenne alloue un budget de € 13.7 millions d’Euros pour le projet e-SENS visant le développement des services publics numériques transfrontaliers. Objectif, faire disparaitre les frontières administratives du marché intérieur en développant l’accès aux services en ligne.

Comment s’affranchir des frontières en permettant à tout citoyen (ou opérateur économique) européen d’accéder à des services (publics) équivalents à ceux de son pays d’origine ? voilà à la fois de défi Etats membres de l'UE et le fruit du travail de plusieurs communautés : industrie, administrations nationales, universités, secteur privé et les communautés qui ont planché sur une série de projets permettant faciliter les démarches des opérateurs économiques dans le quotidien du travail, des voyages, des études, de la santé et des affaires.



Cette dotation vise à encourager le développement de services publics numériques transfrontaliers. Le nouveau projet «e-SENS» (électroniques simples services de réseaux européens) permettra de développer les services publics numériques aussi bien pour les personnes physiques que les entreprises.

Pour les personnes qui se rendent dans un autre Etat membre en vacances, pour le travail ou pour étudier; les services numériques nationaux seront désormais accessibles. Pour l'entreprise, l’accès à la commande publique européenne sera facilité et permettra de répondre non seulement aux marchés nationaux mais aussi à ceux d’un autre Etat membre de l'UE dans un maximum de transparence. La reconnaissance légale d'une société d’un autre Etat sera désormais facilitée pour répondre aux exigences légales nationales et pouvoir prendre ainsi part aux appels d'offres publics.

eSens

Depuis 2008, les pilotes de grande envergure, LSP ( large scale project) parmi lesquels PEPPOL, STORK, SPOCS , eCODEX et ePSOS, visant au développement des services publics numériques transfrontaliers, chacun dans un domaine particulier, marchés publics, identification numérique, eCommerce, justice et santé, ont été conduits par la Commission européenne en coopération avec les États membres de l'UE, l'industrie, les administrations le secteur privé et ont donné lieu à des expérimentation pilotes un peu partout en Europe. Dans le cadre de e-SENS, plus de 100 partenaires issus de 20 pays dont la Turquie sont impliqués et développent ensemble les briques interopérables des futurs services numériques européens. Ces briques sont conçues à partir de normes et de spécifications ouvertes. Elles sont mises à la disposition des opérateurs de services pour être implémentées dans leurs solutions dans le respect des standards indispensables à l'interopérabilité des services. Il peut s’agir du système d’authentification (eID) , de signature électronique (eSign) des services d’infrastructure ou de transport BUSDOX et CIPA développés par PEPPOL permettant l’acheminement de messages e-Procurement , de courriels ou de documents électroniques de façon sécurisée et tracée. eSENS deviendra alors le catalyseur permettant de «construire, connecter et développer" une Europe du numérique et des services en ligne.

http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-778_en.htm